Historique du président de l'association : Cyril ( merci Olivier )

J'ai toujours été passionné par la musique depuis mon plus jeune âge mais c'est vers environ 11 ans , alors que j'habitais à Béziers chez mes grands-parents , que j'ai commencé à écouter la radio

A l'époque , je naviguais sur les ondes en passant par Radio Monte Carlo , France Inter et Sud Radio principalement . Et c'est alors que j'ai réalisé que ce n'était plus seulement le simple fait d'écouter de la musique qui m'attirait , mais le support que représentait la radio pour la diffuser et la transmettre aux gens . Qu'est-ce qui fait qu'une voix plutôt qu'une autre va suffire à captiver l'attention des auditeurs et à leurs faire préférer une radio . Je voulais plus tard faire partager ma passion aux autres .

C'est en 1981 , à l'age de 14 ans , à l'occasion de l'explosion des radios pirates que j'ai décidé de saisir ma chance , malgré la réticence de mon entourage qui pensait que l'on ne pouvait pas en vivre . Ne nécessitant pas de qualification particulière et faisant plus appel à la volonté , la spontanéité et la sincérité , cela m'était plus accessible et c'est ainsi que j'ai commencé la radio . Elles s'appelaient : Sud 103 , Radio Ciel Bleu , Radio Littoral , Fréquence B , Radio piment , Soleil 101 , Radio 34 et cela jusqu'en 1983 . J'étais animateur et parfois aussi technicien ( manipulateur opérateur ) . J'ai appris comme on dit " sur le tas " .  Parallèlement , j'ai démarré la discothèque avec un copain au Cap d'Agde . Il est vrai qu'à l'époque , étant en province , c 'était plus familial et plus facile ; Petit à petit , tout le monde se connaissait .
A l'automne 1983 , âgé de 16 ans , je suis monté dans la famille à Paris . Là , j'ai postulé dans diverses radios ( Radio France , RTL etc ... ) mais j'étais trop jeune . Evidemment , dans une grande ville comme celle-ci , les grandes radios avaient déjà le monopole et engageaient des gens plus qualifiés , expérimentés ou alors il fallait connaître quelqu'un du " milieu " pour être présenté .
Mais le besoin de contact avec les gens était toujours présent en moi . Alors , j'ai débuté les " sonos " ou " discomobile " avec un copain , au départ , puis seul . J'animais pour des occasions soit chez des particuliers  ( anniversaires , mariages etc ... ) , soit pour les fêtres de fin d'année comme chez les Pompiers de Paris du 16 e arrondissement . Avec l'argent , j'investissais un peu dans du matériel mais il y avait pas mal de concurrence .
En 1985 , dans un petit village de l ' Aveyron : Saint Jean du Bruel , où j'allais passer mes vacances tous les ans depuis mon enfance , j'ai aidé à monter une radio locale ( Radio Hexagone ) avec des amis , le soutien de la commune  et de deux autres personnes morales adultes : Un technicien confirmé travaillant dans une société fabriquant du matériel médical et un trésorier , patron d'une SARL . Ils m'ont élus à main levées à l'unanimité , pour être le directeur d'antenne . Cela m'a donné la possibilité concrètement d'appliquer mes concepts en matière de communication . L'avantage d'être dans un petit village , c'est que l'on ne se contentait pas de rester derrière le microphone , nous allions directement à la rencontre de la population locale , des commerçants ou bien nous l'amenions parfois à nous , au studio ( genre d'interviews de certaines personnes qui tenaient une forte place au sein du village , chez les anciens notamment ) . Finalement , la radio reflettait en quelque sorte la vie du village , cela à très bien été reçu . J'ai eu aussi la chance d'avoir un copain qui travaillait sur une autre radio à Millau (Radio Beffroi ) , qui venait de temps en temps nous voir , nous échangions nos jingles et montages . Nous avions un bon feeling et une bonne philosophie tout les 2 : Aujourd'hui il est l'actuel directeur des programmes de RFM , son nom : Jean-Philippe DENAC . Par la suite , bien que je me sois déttaché de cette radio ( qui n'existe plus : RIP ) , la " couleur et l'âme " radiophonique ont continué d'exister .

A 18 ans , je suis rentré à Radio Agora à Montpellier ( Radio associative appartenant à la Fédération des Oeuvres Laîques de l'Hérault ) .J'y ai appris énormémnt en matière de culture au sens large et en relatinnel avec les associations .

Et puis de 1986 à 1987 , il y a eu l'armée ( autre expérience de relations humaines ! ) .

A mon retour , j'ai repris la musique en faisant des enregistrements pour des groupes , des jingles pour mes propres sonos ou pour des radios comme : Voltage FM . On m'a sollicité également pour faire une animation son et lumière pour un spectacle chez les pompiers d'Issy-les-Moulineaux ainsi que pour une composition musicale dont certains éléments étaient imposés , en vue d'un spectacle aquatique pour des enfants de 5 ans .
Malgré tout , pour gagner ma vie , n'ayant pas de diplômes , tout au plus une formation d'électricien , j'ai travaillé dans la distribution alimentaire comme manutentionnaire , caissier , puis adjoint gérant de magasin tel que ED . J'ai aussi fait du gardiénnage mais il me fallait un emploi fixe et sûr .

C'est en 1990 que je suis entré à la R.A.T.P. comme machiniste reçeveur ( Bus ) après presque un an de visistes médicales , entretiens et test psychologiques , examens de matières générales . Cela fait maintenant 23 ans et je suis sur la ligne de bus 70 . J'aime conduire et tout compte fait , cela me permet de communiquer avec les gens autrement que par la radio .

Dans les années 2000 , avec l'arrivée d'internet , j'ai essayé de saisir encore ma chance et d'allier de nouveau ma passion et ma philosophie à savoir la musique et la communication pour les partager au mieux avec autrui . Pour cela , je me suis entouré de gens en qui j'ai confiance et qui croient en moi et mon projet , dont ma femme biensûr .
Voilà pourquoi , je profite de l'opportunité pour créer une association loi 1901 et la web radio : Radio Vivellart .

Nous avons choisi le nom Vivellart qui signifie en contracté Ville Nouvelle de Sénart ; D'autre part , chacun peut l'interpréter à sa façon . VIVE peut reflèter la vitalité , le dynamisme , la fraîcheur de la radio ; L' ART parce qu'une radio fait appel à la culture sous toutes ses formes et la musique est un art également ; Ou bien encore phonétiquement , VIVEZ l 'ART , c'est à dire partager , participer à la culture , à l'art , et encore bien d'autres définitions possibles ...
To be continued ... A suivre ...

A suivre ...